autrementditeditions@yahoo.fr   Place des archers, 3   B-7000 MONS - Belgique +32 (0)476 64 49 88 +32 (0)65 31 73 76
  •  
  •  
  •  

I     Presse écrite

 2005

 

Sans parler des catalogues du Salon du livre de Paris, une demi-page dans le guide officiel, dans ceux de l’ADEB et CGRI, dans celui d’Espace-Poésie, etc.

 

 

Le Musicien et le Fabuliste… La Fontaine et Bach en écho…

a été sélectionné en 2005 dans les meilleurs ouvrages pour la jeunesse conseillés par

l’Association professionnelle des Bibliothécaires-Documentalistes

de la Communauté française de Belgique. (publication de la Direction Communication Presse et Protocole Secrétariat général).

 

Jacques Mercier, Monsieur Dico, in La Libre Belgique, ../12/2005,

La Fée aux gros yeux

 

"De quoi goûter aux plaisirs de la musique des mots", lit-on au verso de ce livre " La Fée aux gros yeux " (éd. Autrement dit). Ce n'est pas qu'une simple formule puisqu'on trouve un CD offert et comprenant le texte joliment détaillé par Alexa Parr. Ce n'est pas une première pour l'éditeur montois courageux: on se souvient entre autres de "Le Musicien et le fabuliste". Les illustrations d'Odile Santi sont parfaitement adaptées au texte et dès les premiers mots nous sommes happés par l'intérêt de la lecture, comprenant le plaisir des yeux et des oreilles. Voici comment débute ce texte de George Sand :"Elsie avait une gouvernante fort singulière. […]

 

Originale aussi cette postface sous forme d’interview de Sylvie Veys par l’éditeur Jean Lieffrig !  Une trentaine de pages superbes donc, un beau cadeau pour les fêtes de fin d’année. […]

 

 

 

Dans la hotte de saint Nicolas

 

Dès 6 ans

 

 

La Fée aux gros yeux, c’est cette magnifique nouvelle de George Sand, où l’on découvre que celui qui ne voit pas comme les autres voit peut-être autre chose. Un univers fantastique mis en images par Odile Santi et accompagné d’un CD reprenant la lecture intégrale du texte, suivie d’un entretien entre une spécialiste de l’auteur et l’éditeur. Un plaisir inconditionnel à s’offrir par une après-midi d’automne, au coin du feu.

La Fée aux gros yeux, George Sand, 18,99 €.

 

Sophie Godin in Femmes d’aujourd’hui, n°48, 2005.

 

Le bibliothécaire, revue de l’association des bibliothécaires belges d’expression française, revue libre publiée sans aucune subvention, fait la critique de La Belge de Cadix de Jean-Pierre VERHEGGEN in ABBEF, numéro d’Octobre-Novembre 2005, pp.60-61. 

 

 

Rubrique ALBUM-CONTE

 

Fée (la) aux gros yeux / George Sand, ill. d'Odile Santi ; postface de Sylvie Veys 19,99 €

 

Une occasion de revisiter un classique pas des plus connus. George Sand nous séduit par ses contes et histoire qui nous plongent dans un autre temps. Un univers féerique, empreint de suspense et qu'Odile Santi a mis en scène avec talent. Nous sommes dans l'univers fascinant de Magritte qui apporte à cette nouvelle une indéniable impression de mystère et de peur. L'illustratrice récidive donc avec cet album, rappelons qu'elle nous avait séduits avec « Le musicien et le fabuliste » de Jean de La Fontaine. Un CD accompagne l'album qui apporte à la narration une voix mélodieuse en la personne d'Alexa Parr. Sylvie Veys nous dévoile la vie et l’oeuvre de George Sand.

 

 

In Libbylit n°66 novembre 2005 page 14  revue des bibliothécaires jeunesse IBBY

 

 

Le livre qui parle

Batman

in Le Journal du médecin, n°1712, vendredi 18 novembre 2005.

 

 

George Sand, ses noms et prénoms le disent assez, avait une inclination certaine pour l’Angleterre de son époque, et La fée aux gros yeux est une nouvelle pour enfants qui baigne dans une atmosphère néogothique du plus bel effet. L’histoire est celle de Elsie et de sa gouvernante, miss Barbara, qui fait montre d’une révulsion envers l’étrange Mr. Bat, le précepteur des frères de la petite fille…

Récité de maîtresse façon par Alexa Parr, ce livre-disque s’illustre des très beaux dessins d’Odile Santi et d’une intervention en fin d’enregistrement de Sylvie Veys, qui éclaire l’auditeur sur l’œuvre de George Sand. Autre idée lumineuse des éditions Autrement dit, outre qu’elles reprennent ce texte au petit parfum de Tour d’écrou d’Henri James : celle d’une fée clochette rappelant qu’il est temps de tourner la page et qui confère à l’ensemble une jolie touche surannée (1)…

 

Bernard Roisin

 

(1) Goerge Sand : La fée aux gros yeux (Editions Autrement dit). Autrement dit, 3 place des Archers à 7000 Mons. http://www.autrementdit.net/ -64 49 88  065-31 73 76

 

 

Nouvelle école de théâtre

In Le courrier de l’Escaut n° 209, du jeudi 08/09/2005.

 

Légende de la Photo

Céline Cambier lors de l'enregistrement des nouvelles de Balzac pour le compte d'Autrement dit », une association montoise qui a décidé de suivre la jeune Tournaisienne quand celle-ci a proposé de créer une école de théâtre.

 

Photo Copy Right : autrementdit.net

 

Lauréate du très exigeant concours « Axion Classic », la jeune Tournaisienne Céline Cambier ouvre une école de théâtre dans sa ville d'origine.

 

Elle n’a que 24 ans, mais déjà beaucoup de planches. Et de détermination. En même temps que ses études secondaires (Ursuline puis athénée Bara), elle a suivi les cours de déclamation de Yola Her au Conservatoire de Tour­nai. « Une bonne préparation pour le concours d'entrée au conservatoire d'art dramatique de Mons, qui prépare à la pro­fession d'acteur » dit-elle.

 

En 2003, elle sort de Mons avec son premier prix en poche.  Depuis lors, elle a participé à des castings, à des courts métrages amateurs et à des dou­blages de films (City Guys par exemple, une série américaine pour ados, actuellement diffusée sur Plug TV), tout en don­nant des cours d'improvisation lors de stages pour enfants et adolescents­

 

Elle a aussi envoyé sa candidature aux éditions Autrement dit installées depuis six ans à Mons, elles s'y sont spécialisées dans les enregistrements sono­res de romans, de poèmes etc.

« Nous sommes les spécialis­tes belges du livre lu, avec une attention particulière aux auteurs belges, dit Jean Lieffrig, directeur. Je reçois trois CV par jour si j'ai sélectionné Céline, c'est parce qu'elle a une voix intéressante, avec de la vie. Je lui ai confié des nouvelles de Bal­zac, qui seront bientôt sur le marché. Je suis enchanté de ma collaboration avec elle. Vous savez, elle a été lauréate du concours Axion Classic de Dexia, dans la catégorie arts de la parole. Un concours très exi­geant, où il y a beaucoup d'ap­pelés et peu d'élus.., » Céline Cambier nourrit plusieurs rêves.  Chanter ses propres chansons (elle travaille avec un guitariste), monter des pièces de théâtre avec des amis, faire du cinéma...

« Comme acteurs, j'aime beau­coup Catherine Frot et Jean­Pierre Bacri, dit-elle. Je n'ai pas d'attirance particulière pour tel ou tel genre cinématographi­que. J'ai en fait envie de tout es­sayer, sauf que je ne suis pas prête a accepter n'importe quelle élucubration d'un met­teur en scène. »

« Elle rêvait aussi de créer des cours de théâtre et d'impro­visation, raconte Jean Lieffrig. J'ai été d'accord de la suivre et de'créer une nouvelle activité dans le cadre de mon ASBL. »

 

24 ans ce n’est pas un peu jeune pour diriger une école ?

 

A Autrement dit on a toujours travaillé à la passion; pas au curriculum vitae, répond M. Lieffrig, Dans notre société, tout est fait pour écraser les jeunes, pour qu'ils ne fassent rien. Nous, on est là pour donner des ailes à leurs projets. Et puis, Céline a les pieds bien sur terre.  Elle a bien pensé son affaire. »

 

Alors c’est quoi cette affaire ?  Le premiers cours seront donnés le 5 octobre dans les locaux de l’Institut Don Bosco, au boulevard Léopold à Tournai.  En soirée pour les plus âgés, le mercredi après-midi pour les jeunes.  Trois catégories d’âge sont prévues : les 6-9 ans (pour lesquels il existe peu de choses dans la région), les 10-14 ans, et les plus de 15 ans. Au programme : classique et contemporain, improvisa­tion, training de l'acteur, prise de parole en public etc. « Il s'agit en fait de donner un aperçu de tout ce qu'on fait dans un conservatoire royal ».

 

 Renseignements Céline Cambier et aussi sur le site www.autrementdit.net

François DESCY

Un article de François Descy dans le Courrier de l’Escaut, n°209 du 8/09/2005, avec une photo de « Céline Cambier lors de l’enregistrement des nouvelles de Balzac pour le compte d’Autrement dit, une association qui a décidé d’aider une jeune lauréate du concours Axion et premier prix de conservatoire de Mons…

 

Dans le magazine français LE POINT, du 23/06/05, Autrement dit est mentionnée comme spécialisée dans les téléchargements direct via www.numilog.com.  L’exemple du Bal du Comte d’Orgel est clairement spécifié, avec son prix, etc.

                Tendances numérique Banc d'essai : les livres audio

De plus en plus, les Français écoutent les livres plutôt qu'ils ne les lisent. Nous avons testé les principaux acteurs de ce marché naissant.

C'est peut-être un sacrilège. Mais c'est comme ça. Le livre sur papier, c'est-à-dire celui que l'on connaît depuis toujours, se prépare à accueillir un lointain cousin. Après le livre électronique (qui a fait long feu), voici poindre le livre audio. Longtemps cantonnés à ceux qui avaient des problèmes de vue, les livres lus connaissent aujourd'hui une nouvelle jeunesse. Elle est liée à l'explosion de l'Internet et au boom des ventes de baladeurs numériques, tel l'iPod. Aujourd'hui, en quelques clics, on peut écouter le « Da Vinci Code » dans le métro, en avion ou en voiture. Une véritable révolution dans la façon de consommer des textes.

Soyons honnêtes. Si cette révolution gagne peu à peu la France après les Etats-Unis, c'est uniquement parce que certains éditeurs y croient et mettent sur la table de gros moyens pour conquérir un marché à peine embryonnaire. Difficile, dans ce cas, de comparer les différents services actuellement sur le marché. Une fois n'est pas coutume, nous n'avons donc pas distribué de notes cette semaine. Nous nous sommes contentés d'évaluer les différents acteurs du marché. On peut les classer en deux grandes familles. La première regroupe les sites Internet spécialisés dans le téléchargement de livres. La seconde comprend les éditeurs traditionnels qui vendent des disques sur CD ou sur cassette. […] 

Audible, qui vient des Etats-Unis, où il a fait ses armes, a toutefois suscité l'intérêt de la concurrence. Dans le même genre, Numilog.fr propose de télécharger des livres. Ce site, plutôt spécialisé dans les livres électroniques à lire directement sur l'écran d'un ordinateur ou via un assistant numérique personnel du style Palm, s'est lancé dans l'audio. Enregistrés au format wma de Microsoft, ces livres sont écoutables sur n'importe quel ordinateur. Ils sont également transférables sur la plupart des baladeurs numériques. […] 

 

Edwige Coupez et Elsa Freyheit

 

Le bibliothécaire, revue de l’association des bibliothécaires belges d’expression française, revue libre publiée sans aucune subvention, qui avait déjà consacré un compte rendu au Musicien et au Fabuliste « De quoi goûter durant plus d’une heure aux plaisirs de la musique et à la musique des mots ! » sous la plume de M. DAGNEAU, in ABBEF, numéro de Janvier-Mars 2005, revient sur ce livre dans le numéro de Avril-Mai-Juin 2005, pp.33-34, par la plume de Gisèle Leibu :

 

LE MUSICIEN ET LE FABULISTE / Fables de Jean de LA FONTAINE, musique de Jean-Sébastien BACH & Louis-Claude DAQUIN. Mons: Autrement dit, 2004.- 32 p. ; ill. ; 20 cm.- Un CD audio.- Isbn: 2-930935-75-0.- 19,99 €.­

 

Qui ne connaît Jean de la Fontaine? ...

Les lecteurs de tous âges se réjouissent lorsqu'ils découvrent ses fables. Jean Lieffrig, fondateur des éditions «Autrement dit », a eu la bonne idée de choisir une quinzaine de fables de ce génial conteur.

Parmi celles-ci, l'on découvre les plus classiques dont l'inénarrable «Le Corbeau et le Renard ». D'autres que l'on a moins l'habitude de connaître comme « Les Femmes et le Secret» ne peuvent que ravir le lecteur. Ces textes sont plein de vérités et toujours assaisonnées par une forme d'humour qui lui est familier. Bien d'autres textes mériteraient d'être découverts. C'est vraiment un choix royal.

D'autre part, chaque poème est accompagné d'un dessin d'une ironie mordante car, qu'on le veuille ou non, si Monsieur de La Fontaine est parfois sarcastique, il ne fait que dévoiler et dénoncer les travers humains de ses personnages.

Chaque texte est illustré avec talent par Odile Santi et chacun d'eux s'accorde vraiment avec les personnages qu'elle offre au lecteur.

Que de philosophie dans les écrits de Jean de La Fontaine qui n'a pas vieilli. Si notre époque paraît parfois bien absurde, elle s'apparente néanmoins au temps passé et les héros de ce génial fabuliste du 17è S. ont les mêmes qualités et défauts que nos contemporains!

Outre les dessins et les illustrations, les lecteurs reçoivent un C.D. qui accompagne ce magnifique recueil. Ils auront l'agréable surprise d'entendre l'interprétation superbe au clavecin de Maryse Scorza, qui nous révèle un Jean Sébastien Bach inattendu, le tout agrémenté par la lecture d'Alain Carré. Les morceaux choisis de Jean Sébastien Bach font ressortir la beauté des fables, ce qui forme un ensemble de grande valeur.

Jean de la Fontaine offre une vision très réaliste de la vie, avec beaucoup de profondeur dans les descriptions de ses héros, hommes ou animaux. Un livre à lire et à retenir car il est plein de sagesse.

 

 

« Bonjour,

J'ai bien reçu le Cd "Arbres, je vous aime" et vous en remercie.

J'ai connu votre maison d'éditions par le biais me semble-t-il du salon de Tournai auquel j'ai participé également (avec les éditeurs du Nord Pas de Calais).

Vous trouverez dans le prochain numéro de Miroir de l'Art un article sur le cd en question.

Merci encore,

L.Duhamel rédacteur en chef de Miroir de l'Art  [article maintenant paru à scanner et à intégrer]

 

 

Diffusion sonores par les Editions Autrement dit de lectures à voix nue et récitals de poésies & musiques… 

In Les 5èmes Rendez-vous du Livre du 23/30 avril 2005

 

 

 

« C'est ainsi que, […]  parmi les Musiques du monde, les chansons des rebètes ont pu trouver, en Belgique, des interprètes particulièrement talentueux comme Photis Ionatos. »  Reproduction de la couverture du CD légendée « Dernier CD de Photis Ionatos dédié au rebetiko (2004, Autrement dit).   Reproduction d’une photo de Photis en concert légendée par une phrase du livret du CD

 

Marc Vanholsbeeck Assistant chargé d'exercice ( ULB ) Doctorant en sciences de l'information et de la communication ( ULB ) in Navigations de la chanson populaire grecque Le rebetiko, ou musique néohellénistique de masse, est remarquable comme style fondateur en mutation. ( Petite) histoire de ses migrations stylistiques à travers les frontières historiques, sociales et géographiques. Article paru dans L’Agenda interculturel édité par le Centre Bruxellois d’action interculturell (N°233, Mai 2005, pp.24-27).  Membre des Revues Scientifiques et Culturelles.

 

 

Angélique et Photis : Nés Grecs.

 

ANGÉLIQUE & PHOTIS : NÉS GRECS

 

Ils chantent depuis 33 ans, l'âge du Christ ! Ils, se sont Angélique et Photis Ionatos, frère et sœur depuis un petit peu plus encore, qui nous apportent tous deux les preuves aussi récentes qu'éclatantes de leur attachement à la chanson et à la poésie (grecque, de préférence), ainsi que de leur déjà long parcours.

En 1969, ces natifs d'Athènes quittent la mère patrie sous le régime des colonels, pour l'exil. Adolescents, ils vont d'abord s'installer en Belgique où Photis fera souche et vit toujours. Au bout de douze ans, Angélique, elle, optera définitivement pour notre pays. Tous deux commencent par enregistrer en duo un 33 t en français, Résurrection, couronné en 73 par l'académie Charles-Cros et qui traduit parfaitement leur état d'esprit du moment, puis un second, éponyme, en 75, dont ils revendiquent également paroles et musiques.

Leurs destinées musicales se séparent là.  Passionnée, très prolifique, Angélique va nous doter d'une douzaine d'albums dans sa langue maternelle, d ' I Palami sou ( à nouveau prix Charles-Cros en 78) à cette Anthologie providentielle aux non initiés, qui rassemble, outre quelques unes des plus belles mélodies de la dame, la fine fleur des lettres hellènes.

[…]

Photis, moins profus mais tout aussi constant que sa sœur enregistre discrètement à Liège en 79 des poèmes de Kavafis, d'Elytis et de Ritsos qu'il a mis en musique. Suivront Ithaque, chez Auvidis en 1988, puis, coup sur coup, l'an passé chez la très honnête petite maison montoise Autrement dit, Prémisses d'émigration, qui, comme son titre ne l'indique pas, regroupe des textes de deux contemporains moins connus, Tsambiras et Vréttakos, et Rébètika. Le rébétiko étant à la chanson populaire grecque ce que le blues fut à la tradition américaine, l' expression du sous-prolétariat, uniquement urbain, lui.

Né dans les ports d'Anatolie, influencé par les musiques et les danses d'Asie mineure, il traduit la misère, chante les vertus du haschisch et de l' amour sur le bouzouki et le baglama, petit cousin du luth. Les rébètes (du turc "hors-la-loi"), sont les mauvais garçons ( de vraies bêtes ces rébètes ! remember Zorbek le gras...) qui s'assemblent dans les tékés, fumeries clandestines. On date l'origine du rébétiko de 1922, année migratoire où un million de réfugiés débarquent en Grèce. Il connaîtra son apogée dans les années 50, après la guerre civile, au moment où des artistes comme Hadjidakis, Xarhakos et Théodorakis tentent de s ' inspirer de lui avant qu' il ne soit finalement proscrit sous la dictature.

 

Sur l'album jumeau, Photis Ionatos a voulu rendre hommage à deux poètes de l' exil, avec autant de pudeur que d'humilité, conscient que « la poésie ne peut être assimilée aux paroles d'une chanson » et inquiet, on le sent, d'être jamais parvenu au meilleur sans en trahir le sens ou le dessein, "intrus" intervenant sur quelque chose "d'accompli".

D'abord Sotiris Tsambiras mort en Belgique en 1993, que l'on verra comme un moderne héritier d'Homère, visité par la nostalgie d'une terre perdue et, par conséquent proche du mythe errant d'Ulysse, poète auquel on pourra préférer Nikiphoros Vréttakos, disparu en 91, et désigné par Photis comme cet « immigré de l’intérieur » au regard limpide, à la voix sûre, au panthéisme lucide: «Ne me reçois pas ici / confiné sur ce petit lopin de terre / près de l'église de St Georges / ni au bout de mon jardin, / mais avançant à pas solaires / dans l'Univers. » (Épitaphe) Comment ne pas songer, à propos de ces deux-là, de leurs plus illustres devanciers, comme de leurs fidèles interprètes à cette parole de Séféris: « Où que me porte mon voyage, la Grèce me fait mal. »

Jean-Pierre NICOL, in Rétroviseur, magazine trimestriel septembre 2005, n°101, pp.47-48.

 

Dans le magazine français livreaudio, du 06/05 on lit sous la plume de Edgar Haddad :

Dans les années 80, ce sont les éditions « Des Femmes » qui  ont rouvert la voie. Antoinette Fouque, a conceptualisé l’idée d’une collection, d’une bibliothèque des voix et des textes sur support K7. Avant elle, il y avait chez les uns et les autres des collections de «disques noirs». Beaucoup de maisons d’éditions de textes enregistrés sont nées dans ces années là : Livraphone, le Livre qui parle, La Voix de Son Livre (aujourd’hui disparue) et nous en 1986. Un peu plus tard, il y eut Thélème puis, plus récemment, Frémeaux, De Vive Voix, Autrement dit, Gallimard, pour ne parler que des plus conséquents.

 

 

Autrement dit… un éditeur bien de chez nous.

 

Jean Lieffrig est le fondateur d’Autrement dit, une maison d’édition littéraire sonore de la Communauté Wallonie-Bruxelles dont le siège est à Mons, mais certains studios dans le Centre.

 

Le principe de la maison est simple : confier à d’excellentes voix la lecture de beaux textes. Ces lectures sont disponibles en CD, cassettes audio, CD-MP3, téléchargement internet, etc, permettant à tous de retrouver la musique des mots, le plaisir d’écouter lire, de se cultiver ou de se distraire en voiture, lors de tâches ménagères, etc.

 

Le catalogue est déjà riche d’une centaine de titres de Stendhal à Lemonnier et Nerval en passant par Charles Bertin et sa merveilleuse « Petite dame en son jardin de Bruges »… On y découvre aussi des spectacles poésie et musique tels une anthologie œnologique intitulée « Ballades à boire » ou encore « Arbres, je vous aime », CD sur lequel Eveline Legrand dit des textes sur nos amis les arbres - de Ronsard aux poètes contemporains, accompagnée à la flûte par le virtuose Marc Grauwels.

 

Dans l’album  « Le Musicien et le Fabuliste » Quatorze fables de Jean de La Fontaine illustrées par Odile Santi, Alain Carré dit les fables et Maryse Scorza interprète au clavecin des airs pour l’enfance de Bach et Daquin. Un merveilleux cadeau pour les enfants de 3 à 103 ! Preuve que l’on peut faire de la haute qualité pour un prix très abordable (moins de vingt euros pour le livre plus le CD)

 

La fréquentation du site www.autrementdit.net ne cesse de croître, il faut dire qu’Autrement dit envoie franco de port dans toute l’Europe ce qui est un beau cadeau pour le client.  Il peut recevoir à domicile son livre ou son CD, au même prix qu’en librairie.

 

Pour tout renseignement n’hésitez pas à contacter Jean Lieffrig qui se fera un plaisir de vous informer sur ses « enfants », sur la manière de se les procurer chez les libraires ou  par la poste…

Autrement dit, Place des archers, 2 et 3. à 7000 MONS - Belgique. + 32 476 64 49 88 + 32 65 31 73 76 www.autrementdit.net

 

Mélanie Dumoulin, Centre culturel régional du Centre  in Liens ! de Mai 2005 

 

Pour prolonger ce voyage en enfance, on aura profit et plaisir à se procurer le disque Excès de naissance (Editions Autrement dit) que Ménaché a réalisé avec la complicité du comédien Alain Carré.  « Diseur » sensible et impeccable, ce dernier nous fait entendre, à cœur battant, cette poésie de belle ardeur dont les thèmes hantaient déjà le « gone » de la rue Désirée.  In Jean-Louis Jacquier-Roux, Notes de Lecture, Europe n°913, mai 2005.

 

 

Ballades à boire: anthologie œnologique.

<span lang="F

Accueil | Ajouter Autrement dit | Votre commande | Contact