autrementditeditions@yahoo.fr   Place des archers, 3   B-7000 MONS - Belgique +32 (0)476 64 49 88 +32 (0)65 31 73 76
  •  
  •  
  •  
Un beau ténébreux

  • Lecture intégrale
  • Julien GRACQ
  • Alain Carré
  • Genre : récit
  • Langue d'écoute : française
  • ISBN :



  • PRESENTATION DE L'OEUVRE
  • Julien Gracq, Un beau ténébreux, est paru chez José Corti en 1945. Alain Carré choisi par Julien Gracq de son vivant pour interpréter ses oeuvres est actuellement en studio chez Autrement dit pour l'enregistrement!  Tout prochainement disponible en téléchargement d'abord puis en librairie dès 2013. Un beau ténébreux est un roman des astres et de la catastrophe, c’est-à-dire du destin sur fond de vacances et de dérive du temps ; vacuité des personnages en attente, dans un théâtre vide. L’arrivée d’Allan va déclencher un maelström où tous les personnages vont perdre la tête. Allan est venu sceller le destin. Tout dorénavant se déplacera par rapport à lui. (Revue 303) Comme Au château d’Argol, le second livre de Gracq sera l’histoire d’une fascination, comme lui et de façon plus insistante encore il sera marqué du sceau des affinités électives. L’identité sociale et psychologique des personnages s’efface devant la réalité de leur désir et de leur tentation. Mais depuis Argol la mise en scène de leur drame s’est singulièrement enrichie et compliquée. La théâtralité de l’action s’accentue, le nombre des acteurs s’accroît, les rôles se diversifient. [...] Au discours de la passion viennent s’entrelacer le discours du doute et celui de la contestation. Bernhild Boie. Sitôt passé Kérantec, la route s’élève, par grands lacets, au-dessus du miroir plan de la mer. L’ossature vigoureuse de cette cote mangée de grottes apparaît, avec ses grèves mollement tendues de pointe à pointe comme des hamacs, avec les rides blanches, les festons de ses vagues soudain si lentes et comme engluées sur les fonds transparents. Une très légère gaze embue, assourdit l’atmosphère,— puis ce sont les ajoncs jaunes des premières pentes, et soudain le tunnel d’une forêt feuillue, désertée, au sol rebondissant sous les gouttes. Et toujours ce grand vent qui harasse majestueusement les cimes, ce secret des forêts proches de la mer, accordées à la mer sous les doigts musiciens du vent. Le soir commençait à tomber, et j’aimais cette fuite sous la basse voûte des feuilles, d’où pleuvaient les gouttes, où s’étoilait de soleil le sable doux des bas-côtés, dans une lumière de pierre fine — cette fuite qui donne l’idée si nette d’un voyage sans retour. La traversée d’une forêt, je n’ai jamais pu m’imaginer autrement l’approche d’un pays de légende. On ne sort pas indemne d’un livre de M. Julien Gracq. Ah ! non. La lecture de ces deux cent vingt pages vous éprouve, vous épuise, alors même que vous avez pris une sage façon de le lire : par étapes, par doses. Non seulement vous n’en sortez pas indemne, mais vous n’en sortez pas du tout. Il est difficile de prétendre qu’on a lu cet ouvrage. Voici la plus bouleversante sensation (et le plus grand plaisir, la plus sûre justification d’une lecture) qu’on puisse éprouver : non pas qu’on ait lu mais qu’on soit lu, et non pas qu’on lise un livre, mais qu’il vous lise. C’est ce que je n’ai cessé d’ éprouver à la lecture du Beau ténébreux, et je ne cèderais pas à l’avouer si je doutais que d’autres y puissent trouver un même sort. Max-Pol Fouchet, Les lettres françaises, 7 avril 1945. Un beau ténébreux se détache avec le sombre éclat et la rareté d’un diamant noir sur le fond, cependant très varié, de la littérature romanesque contemporaine. Il y fait apercevoir des perspectives, des possibilités curieuses de rajeunissement et d’intérêt. L’auteur, M. Julien Gracq, n’était jusqu’ici connu que par un conte, ou récit, chargé de mystères et de beautés, mais qui était moins roman que récit en prose lyrique : Au château d’Argol. Le grand public ignora M. Julien Gracq et le nombre de ses lecteurs n’est pas encore très étendu ; mais ceux qui l’admirent éprouvent à son égard un intérêt tout particulier. " Edmond Jaloux, Psyché, Juillet-août 1947.

    Cette merveilleuse lecture est disponible au téléchargement ICI


  • Accueil | Ajouter Autrement dit | Votre commande | Contact